Sur la ligne de départ de l'Enduropale 2022

Sur la ligne de départ de l'Enduropale 2022

Sur la ligne de départ de l'Enduropale 2022

C’est avant tout une rencontre entre deux hommes partageant la même conviction : celle de vivre une passion sans renier ses valeurs. En d’autres mots être atypiques mais vraies.

De cet amour pour le produit mécanique, de l’histoire qu’il raconte et pour les hommes qui l’écrivent est né un projet commun : allier nos passions durant un week-end lors d’une des courses d’enduro les plus mythiques au monde dans le magnifique cadre de la Côte d’Opale : Enduropale du Touquet 2022.

Une promesse pour le week-end :

« Du sable, de l’huile motrice et
…. Beaucoup de passion »

 

La Forge sur la ligne du départ. 

On ne peut pas parler de l’Enduropale sans parler de ses participants. Cyril en fait partie. 

Une année qui rimera avec restauration, entraînements sur le terrain de Loon-plage et préparation mentale. C’est dans l'atmosphère mécanique qu’il a créé: la Forge. 

C’est un lieu où tout passionné peut se retrouver pour restaurer, entretenir et parler d’une passion commune: la moto. 

L’Enduropale a une place importante pour Cyril. Il était tout jeune quand il voyait les pilotes jouer des coudes sur la ligne de départ: 

« A l’époque, quand je voyais ces mecs enfourcher leurs motos et évoluer dans le sable. C’étaient de vrais Héros. »

Arrivant avec l’idée de mettre une montre à son poignet. On voulait voir si l’enfer des sables en arriverait à bout. Notre pilote est un aficionado des IWC et de Jaeger-Lecoultre. Beaucoup de chronographes et de montres élégantes. Pas toujours idéal avec les coups de marteau sur un cylindre.

Comme monture, Cyril a fait le choix d’une vraie ancienne. Une Yamaha YZ 250 de 1980 restaurée par ses soins. 

 

Pour être à l’heure sur la ligne de départ 

L’Atelier du Temps connait bien ce genre d’événement. Sable, humidité, chocs, le cocktail idéal pour marbrer sa tocante. Pour sortir des sentiers battus, nous avons choisi une Aquastar 63 Duward. 

Montre de plongée développée par le commandant Cousteau dans les années 70. Elle embarque le mouvement AS 1701, architecture classique pour l’époque. Un dessin de fond de boite en forme d’étoile s’ouvrant avec une clé spécifique et qui restera sur les modèles suivants. La grosse innovation de cette toquante est une lunette directionnelle tournante interne. Le choix de garder une seule couronne pour faire tourner cette lunette répond à une question  d’étanchéité.

Techniquement la couronne ne sert pas pour la course. On voulait surtout être sûr de sa robustesse face aux sable et aux chocs.

De ce postulat, il nous aura fallût un peu de travail de restauration pour que cette plongeuse de 50 ans soit prête elle aussi à avaler du sable.  

Il aurait été intéressant de prendre un chronographe. Mais de part notre expérience, nous savons qu’ils sont un peu trop fragiles pour ce genre de course.

Pour beaucoup, cette montre est la première vrai Aquastar.

 

 Enduropale du Touquet

 « Si c’est ça l’enfer, j’irai faire ma prière et j’irai à l’église tous les jours », telle est la définition d’un des participants de la première édition de l’enduro des sables du Touquet. 

 

L’enduro des sables, une course qui inspire.

Sur la Côte d’Opale, depuis maintenant 47 ans des pilotes du monde entier viennent s’affronter dans une course qui est pour beaucoup l’une des plus difficiles au monde. C’est en 1975 que Thierry Sabine imagine une course d’enduro en France.

Il s’agit d'une course ouverte à tous. Particuliers comme professionnels partent sur la même ligne de départ. Front de mer, poignée dans l’angle et la rage au ventre. 

Toute l’envie de Thierry Sabine est là. Le Touquet lui donnera des idées pour une autre petite course mythique: le Rallye Paris-Dakar.

 

L’heure de la course a sonné  

C’est plus de 600 participants qui se placent sur la ligne de départ ; face à eux, une grande ligne droite de 2,4km . 

Sur la droite c’est la manche. Sur la gauche c’est plus de 300 000 spectateurs pleins d’admiration.

Les moteurs bourdonnent, la fumée s'épaissit et c’est le départ. Les cris d’encouragement surpassent même l'hélicoptère en stationnement non loin.

Cyril boucle les deux premiers tours sans trop d’encombres. En faisant son entrée dans les stands, un regard sur sa montre, il semble être dans les temps pour être dans le premier tiers du classement. Un coup d’eau, un petit sucre et go. Il faut avoir du sang-froid pour repartir dans cet enfer des sables, on voit beaucoup de personnes se tanker et ne pas pouvoir repartir, ou encore des motos fumant tellement fort que l’on sait d’office que pour ces pilotes , c'est fini…

         

Deuxième passage au stand, la fatigue se fait bien sentir mais un dernier tour semble jouable. Il faut encore faire un effort, qui pour nous ,dans les stands, semble surhumain.

Après une heure de course acharnée, c’est la délivrance. C’est la fête dans les stands, tous les pilotes discutent pendant que l’assistance s’occupe des motos. On se pose avec Cyril pour voir si sa moto a tenu le choc. Le résultat est clair, une mécanique bien réglée vous amènera à l’autre bout du monde. En ce qui concerne les montres c'est la même histoire. 

Cette Aquastar 63 pourra ajouter à son palmarès un Enduropale. Sa conception première était pour les fond marins, mais le sable n’aura pas eu raison d’elle !

 On ne le dira jamais assez, il faut choisir les montres en fonction de leur utilisation. Pour la compétition du Touquet c’est la même chose. Fiabilité et robustesse sont les maitres mots. 

Il y a moins de 50 ans, Thierry Sabine ne pouvait savoir que ses créations seraient encore des événements, des rassemblements de passionnés qui donneraient encore et encore des envies aux jeunes générations de rêver d’aventure, d’histoire et d'accomplissement de soi.

On peut vous le dire, mais les créateurs de l’Aquastar non plus n'avaient pas imagé que des passionnés comme nous continuerions à mettre ces toquantes aux poignets de grands enfants un peu barges.

Retour au blog

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.