Rolex Oysterquartz

L'atelier du temps

La conception de la Datejust Oysterquartz date du début des années 1970. Cette référence est très éloignée de la ligne classique de Rolex et des caractéristiques sculptées de l’époque : un boîtier complètement angulaire, une bande intégrée avec une finition polie et verre saphir.

Et non, il ne s’agit pas d’un design de Gerald Genta, contrairement à ce que d’aucuns racontent. Pour une fois chez Rolex, le bracelet est parfaitement intégré à la boîte et s’adapte idéalement au poignet. A noter qu’il s’agit du premier strap Rolex doté de maillons en acier taillés dans la masse, ce qui explique sa longévité et sa bonne tenue encore actuellement sur les modèles les plus anciens.

Il s’agit d’un mouvement hybride méca-quartz : de fait, il possède un échappement à ancre et une roue d’ancre comme sur un mouvement mécanique, le tout alimenté par un mouvement à quartz.
 
Ce calibre fut produit sous la référence 5035 puis ensuite, sous la réf. 5055. L’aiguille des secondes est fixée sur la roue d’ancre, avec un saut d’une seconde qui produit un « tic » (assez sonore) par seconde, et qui est la signature de cette montre. C’est aussi, bien évidemment, la seule Rolex à pile jamais fabriquée !

Fabricant : Rolex 
Modèle : Oysterquartz
Référence : 1700
Année : 1980
Numéro de série : 64xxxx
Matériau(x) : Acier inoxydable
Dimensions : 36 mm de diamètre
Verre : saphir
Lume : tritium 
Calibre : rolex 5035
Bracelet / Strap : métal oyster type blindé 
Largeur de l'entre corne : 18mm
Boîte/Papiers : Non


Collections: Rolex, Vintage Watches

Type: Unknown Type


Related Items